Améliorer la gestion du territoire

Le Gnis mène des actions de sensibilisation sur l’implantation des zones de multiplication, afin de limiter le risque de pollution pollinique entre les cultures de semences de betteraves sucrières et fourragères et de betteraves potagères. Pour cela, le Gnis a organisé plusieurs rencontres entre professionnels dans les régions productrices de semences de betteraves, pour faire le point sur les parcelles implantées, les intentions d’implantation et sur les parcelles non répertoriées.

Dans la continuité de ces réunions, les sections Plantes potagères et Betteraves industrielles ont établi un accord interprofessionnel valable cinq ans, signé lors du conseil de section du 24 novembre 2016. Il détaille les nouvelles zones interprofessionnelles d’isolement de production de betteraves et leurs règles de gestion. En parallèle, le Gnis a fait évoluer le système de cartographie, en le digitalisant à l’aide d’un logiciel, afin de faciliter l’identification des parcelles par les agriculteurs.