Dérogation aux règlements techniques de production

agriculteur-ble

En réponse aux conditions climatiques catastrophiques de la campagne 2016 (inondations, manque d’ensoleillement, etc.), la filière s’est mobilisée pour assurer l’approvisionnement du marché en semences de qualité. Pour cela, une demande de dérogation à la production de semences de deuxième génération (R2) a été faite au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation dès le début de la récolte. Une première demande a été portée dès le 11 juillet pour les protéagineux, suivie d’une seconde pour le blé tendre et l’orge dès le 22 juillet.

Le ministère, en conformité avec la réglementation européenne, a accordé ces dérogations au règlement technique de production français dès le 5 août. Ainsi, grâce à la réactivité et à la mobilisation conjointe des agriculteurs-multiplicateurs, des établissements producteurs et du Soc (Service officiel de contrôle et de certification), la filière a pu sécuriser les approvisionnements en semences certifiées, y compris pour les espèces les plus touchées telles que le blé tendre, l’orge et le pois protéagineux. Ce travail a également permis de maintenir une certaine sérénité sur le marché et faciliter les échanges, luttant ainsi contre une envolée du prix des semences dans un contexte économique déjà extrêmement tendu sur les exploitations agricoles.