Des salons professionnels pour valoriser la filière

Le Gnis participe tous les ans au Salon International de l’Agriculture. L’interprofession est présente au sein de l’Odyssée Végétale, dont elle est un des membres fondateurs.
L’objectif pour le Gnis est de montrer et de valoriser les spécificités de la filière, ainsi que les femmes et les hommes qui la composent. Près de 110 000 visiteurs ont été accueillis au sein des 1 000 m² de l’Odyssée Végétale, dont 200 m2 étaient végétalisés.

Pour la première fois, la production de semences a été clairement présentée comme une production agricole à part entière, grâce à l’espace « Semer » exposant les cultures de porte-graines telles que le brocoli ou le chou. Ainsi, tous les cycles d’une plante, du semis jusqu’au stade de la montée en graines, ont été présentés puis commentés par les agriculteurs-multiplicateurs. Présents pour la 1ère fois tout au long du salon, leurs témoignages et leurs explications ont été très appréciés par le grand public.

Le Gnis a également créé un atelier sur la biodiversité des variétés cultivées au sein d’une même espèce. En exposant 18 salades différentes, l’interprofession a pu illustrer visuellement la biodiversité des variétés à travers leurs aspects morphologiques, leurs débouchés et leurs capacités de résistance aux maladies.

Au sein de l’Odyssée Végétale, les semences ont aussi pu être replacées à l‘origine de toute la production agricole. Pour cela, des totems présentant le triptyque semence-plante-produit ont été créés pour les 40 cultures présentées au sein de l’Odyssée Végétale. Cette action avait également comme objectif de montrer la diversité des utilisations agricoles des végétaux issus de semences (à usage alimentaire ou non).

Pour rendre compte de la façon dont les sujets impliquant la semence étaient traités au Salon, le Gnis a quotidiennement diffusé une newsletter synthétisant l’intégralité des prises de paroles, interviews et tweets de la veille sur les sujets semences, que ce soit sur le plateau Village Semences, au sein de l’Odyssée Végétale ou dans les allées et sur les médias. Cette newsletter envoyée tous les matins à l’ensemble des professionnels de la filière a été appréciée.

Sur la campagne 2016/2017, le Gnis a aussi participé à une quinzaine de salons nationaux et régionaux : Foire de Châlons, salon agricole de Provence, Agrimax, Terres en fête, Fermes en Ville… Grâce à la mobilisation de ses équipes régionales, l’enjeu pour le Gnis est de relayer son message au sein des territoires et au plus près de ses interlocuteurs.