Faire évoluer les pratiques de protection des cultures

La section travaille activement à aligner la production de semences en tournesol et colza avec les évolutions réglementaires en matière de protection phytosanitaire. Dans ce cadre, une redéfinition des IFT (indices de fréquence de traitement) est conduite, afin de réévaluer les besoins en intrants et que les producteurs soient en capacité de les expliquer au regard des spécificités de la production de semences.

En parallèle, la section cherche des solutions alternatives de lutte, suite à la suspension des produits insecticides à base de néonicotinoïdes. La réflexion est particulièrement active en colza, pour trouver des solutions contre les insectes de type altises et méligèthes. Plusieurs pistes sont étudiées, telles que l’évolution des pratiques agronomiques, la mise en place de cultures pièges pour les ravageurs ou l’utilisation de produits de biocontrôle.

Enfin, la plateforme des techniques alternatives et biologiques (Tab) dans la Drôme représente un espace de 20 hectares dédié à l’expérimentation et à la démonstration de systèmes de culture innovants conduits en agriculture biologique et en agriculture à faibles intrants. Les productions de semences oléagineuses sont intégrées dans les assolements de ces systèmes de culture.

Depuis 2012, un essai de production à faibles intrants chimiques est conduit sur cette plate-forme. L’objectif de cet essai est d’étudier la faisabilité technique et les performances économiques d’un système associant :

  • Des productions de semences à forte valeur ajoutée (productions de tournesol semences, etc.).
  • Des cultures présentant des verrous techniques en système à faibles intrants (pression des ravageurs en colza, etc.).