Optimiser la compétitivité de la filière française de semences potagères

culture-haricot

La France est le 1er pays producteur de semences potagères de l’Union européenne. La filière souhaite conforter cette position tout en continuant de développer son activité de multiplication sur le territoire national. Le secteur de la production de semences potagères doit cependant faire face à un contexte mondial très concurrentiel. Il est donc primordial de maintenir, voire d’améliorer le niveau de compétitivité et la qualité des semences produites. C’est pourquoi, la section Plantes potagères et florales du Gnis a décidé de réaliser une étude pour identifier les forces et les faiblesses de la filière française par rapport aux autres grands bassins de production dans le monde et dresser les perspectives d’avenir, en fonction des opportunités et des freins identifiés. Lancée à l’automne 2016, l’étude a duré 9 mois. Les aspects techniques, économiques et réglementaires ont été abordés pour 6 espèces majeures (carotte, oignon, haricot, radis, épinard et courgette). Elles ont été choisies pour cette analyse, sur des critères d’importance en termes de surfaces, de structuration du réseau d’agriculteurs-multiplicateurs ou de développement potentiel pour la France. Les résultats de cette étude montrent les nombreux atouts de la France pour la multiplication des semences potagères : conditions pédoclimatiques favorables, technicité des acteurs, réseau de multiplicateurs structuré et équipé, organisation solide de la filière, etc. Des menaces, qui pourraient avoir un impact sur le niveau de compétitivité de la filière, ont aussi été identifiées. Les plus fortes inquiétudes concernent la diminution des produits disponibles pour la protection de ces cultures spécialisées et la distorsion de concurrence au niveau européen pour la création variétale sur les espèces à usages mineurs. À partir des résultats de cette étude, la section Plantes potagères et florales du Gnis établira un plan d’actions à mettre en œuvre afin de répondre aux enjeux de la filière.