Section Maïs et sorgho

« Deux grands dossiers ont plus particulièrement marqué la campagne. Premièrement : la mise en place d’un système de soutien à la recherche de moyens de lutte contre le Diabrotica. Deuxièmement : un référentiel a été créé pour la production de semences de maïs, qui recense les bonnes pratiques permettant de garantir une présence fortuite d’OGM inférieure à la limite technique de 0,1 %. C’est donc une démarche proactive qui a été initiée par la section, dans l’attente qu’un seuil européen soit fixé. » Pierre Pagesse, Président de la section Maïs et sorgho

Définir un seuil de présence fortuite d’OGM dans les semences

Faire avancer la recherche contre la chrysomèle

Un appui renouvelé au Sénégal et à l’Ukraine

Faire connaître les qualités du maïs fourrage

Promouvoir les multiples usages du maïs auprès du grand public

Les chiffres clés de la filière maïs et sorgho

Accès par mots clés