Se positionner en faveur de l’innovation avec les biotechnologies

Le Gnis soutient l’innovation, moteur de la compétitivité de la filière française des semences et plants. Dans ce contexte, il a contribué à la rédaction d’un document de positionnement sur les NBT (New Breeding Techniques, ou « nouvelles techniques de sélection végétale »), en collaboration avec l’UFS (Union française des semenciers), Coop de France, le CNJA (Centre national des jeunes agriculteurs) et la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles). Ce document a été publié sur le site web du HCB (Haut conseil des biotechnologies).

Le Gnis siège au sein du Comité économique, éthique et social (CEES) du HCB, et participe ainsi aux débats de cette instance. Laurent Bourdil, président de la section Plantes oléagineuses du Gnis, siège actuellement en qualité de membre titulaire, et Catherine Dagorn, directrice générale du Gnis, siège en qualité de membre suppléant.

Par ailleurs, le Gnis participe à différentes initiatives avec pour objectif de faire comprendre les biotechnologies vertes utilisées en amélioration des plantes et de rationaliser le débat dont elles font l’objet. Ainsi, le Gnis contribue au pilotage du site ogm.org ; il est aussi partenaire d’IBV (Initiatives biotechnologies végétales, ibv-blog.com). Le premier permet de suivre l’évolution de l’importance des cultures transgéniques dans le monde. Le second entend éclairer les décisions publiques en apportant des éléments d’information scientifiques et étayés sur les biotechnologies vertes. Automne 2016, un nouveau site internet sera mis en ligne : horizonbiotechs.com. Avec ces très nombreux schémas téléchargeables et ces vidéos explicatives, horizonbiotechs.com se veut un véritable support pédagogique.