Un nouveau fonctionnement

La campagne précédente a été marquée par une modernisation importante du fonctionnement du Gnis. De nouveaux statuts, ancrés dans l’« OCM unique » (Organisation commune des marchés), ont été créés après 50 ans d’existence. L’OCM donnant en effet un cadre aux interprofessions à l’échelle européenne.
De plus, le Gnis a adopté un nouveau règlement intérieur. La raison principale ? La transformation du comité central de 1962 en conseil d’administration. Cette évolution de gouvernance se traduit par un changement dans les règles d’élection des Présidents, Vice-Présidents de section et dans la désignation des membres des sections. Ce règlement fixe également de nouvelles règles de vote, pour l’adoption des accords interprofessionnels par exemple.
Ces derniers doivent donc à la fois :

  • remporter la majorité dans les collèges des sections concernées,
  • être approuvés à l’unanimité par l’ensemble des cinq collèges,
  • et recevoir l’approbation du conseil d’administration, pour une cohérence des actions menées.