Vers les utilisateurs de semences : une diversité d’outils disponibles

petits-guides-prairies

À destination des éleveurs

Lors de la campagne 2016/2017, la section Fourragères du Gnis a publié deux nouveaux documents techniques à destination des éleveurs. Ces brochures sont spécifiques à la fétuque élevée et au dactyle et complètent la série « Les petits guides prairies ». Elles apportent des conseils agronomiques et techniques aux utilisateurs de ces semences fourragères.

Suite à la forte demande des prescripteurs sur le terrain, une nouvelle version de la réglette fourragère a été mise au point sur cette campagne. Cette réglette est un outil de terrain pragmatique, à destination des éleveurs, des techniciens et de l’enseignement agricole. Elle apporte des conseils en matière de choix des variétés de semences fourragères, de semis (densité, profondeur, type de sols, sursemis…), de conduite (fauche, pâturage, ensilage) et de valeur alimentaire du fourrage. Sa principale nouveauté réside dans l’intégration d’un volet sur les mélanges d’espèces. Cette réglette et les brochures dactyle ont été chacune imprimées à 20 000 exemplaires et diffusées à l’occasion du Salon de l’herbe en mai 2017.

Devant l’intérêt et le succès du calculateur pour les mélanges de semences de prairies présent sur le site herbe-actifs.org, le Gnis a décliné cet outil sous forme d’une application pour smartphone, « Prairies – le calculateur », disponible sous Android, avec le projet de l’étendre sur AppleStore. Les agriculteurs peuvent ainsi choisir leurs espèces parmi des légumineuses et des graminées pour composer leurs mélanges.

À destination des jardiniers

La section Plants de pomme de terre a mis en place une campagne de communication pour la promotion des plants de pomme de terre auprès des jardiniers amateurs qui représentent 3,3 % du marché global des plants de pomme de terre. Le constat ? Une forte diminution de l’utilisation de ces plants dans les jardins. La solution imaginée pour redynamiser le marché ? Réaliser des tutoriels sur la culture de pomme de terre sous forme de films.

Neuf courts-métrages de moins de cinq minutes ont ainsi été tournés entre avril et l’été 2017, retraçant la vie du plant de pomme de terre de la plantation à la récolte et ce, dans plusieurs configurations : un jardin, un carré-potager sur les toits, une jardinière sur un balcon. À travers ces exemples, cette campagne de communication cherche à toucher les propriétaires de jardins ayant entre 30 et 45 ans, qui sont les potentiels acheteurs de plants de pomme de terre. Elle véhicule un message axé sur le plaisir du jardin et surfe sur la vague du « make it yourself » tout en apportant des éléments techniques sur la culture de la pomme de terre, ses utilisations culinaires, le choix des variétés, etc.

Ces films seront diffusés sur le web dès l’hiver 2017/2018, via des blogueurs, des sites spécialisés jardin et ceux des distributeurs de plants sur le marché, dans l’objectif de développer ce marché amateur.