Vers une meilleure gestion des cheptels de ruches

meilleure-gestion-cheptels-ruchesLe 23 février 2016, à Toulouse, s’est tenue une journée de restitution des avancées de Polapis, programme consacré à la gestion des cheptels de ruches. La manifestation a été organisée à l’intention des acteurs de la filière des semences oléagineuses. Elle a permis d’informer les différents partenaires des résultats obtenus lors de la deuxième année de ce projet, qui s’est déroulée dans la région Midi-Pyrénées. 70 personnes ont assisté à l’évènement : techniciens des établissements de production de semences, agriculteurs-multiplicateurs, apiculteurs…

Concrètement, Polapis vise à mieux comprendre les mécanismes de la pollinisation d’une culture de semences de colza par les abeilles domestiques et sauvages. Objectif final : mettre au point une approche intégrée de la gestion du cheptel et de la conduite des colonies.

Le Gnis est partenaire de ce programme, pour lequel il cofinance une bourse de thèse avec l’Anamso (Association nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences oléagineuses). Piloté par l’Inra d’Avignon, le projet réunit les compétences de l’Anamso, des associations régionales de développement apicole (ADA), de l’Itsap (Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation), de l’ENFA (École nationale de formation agronomique) et de l’UFS (Union française des semenciers).

Polapis a été initié en 2013 ; 2016 correspond à la dernière année d’expérimentation. L’exploitation et la valorisation des résultats se feront sur 2017. Un programme de communication apicole a été prévu, qui permettra entre autres la valorisation des conclusions de Polapis.