GNIS

Le GNIS accompagne les changements de la société

Vers un projet stratégique

En octobre 2019, le Conseil d’administration a lancé une réflexion pour construire le projet stratégique de l’interprofession, qui donnera un cap stratégique à cinq ans en déterminant le champ des alliances et la composition de sa gouvernance, vis-à-vis des parties prenantes des semences de ferme ou paysannes, dont certaines demandent à participer à l’interprofession. Le plan de filière semences et plants ne constitue pas en tant que tel le projet stratégique du GNIS, car, tout en étant détaillé, il n’est volontairement pas exhaustif : il s’était focalisé sur le plan de transformation de la filière selon la commande du Gouvernement et avait laissé de côté certaines actions comme celles permettant de renforcer la durabilité économique des opérateurs. Il n’en demeure pas moins que le plan de filière constituera une composante du projet stratégique du GNIS.

Une telle réflexion pour être menée à bien prend plusieurs mois, avec des jalons précis, prévus sur l’année 2020. Ainsi, la formalisation finale du projet stratégique ne se fera qu’après avoir déterminé jusqu’où le GNIS ira en termes d’évolution de la gouvernance.